6/05/2012

Les derniers seront les derniers - éd Le Pédalo Ivre

























Ce qu'il faut détruire
de chaque matin
de chaque sourire
pour reprendre
son souffle



LES DERNIERS SERONT LES DERNIERS
Thomas Vinau, Le pédalo Ivre éditions, Mars 2012, 104p, 10€
collection poésie (dirigée par Frédérick Houdaer)
On peut le commander là


Sélection du 1er Prix Méditerranée de la poésie « Nikos Gatsos »

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Le son d'une bonne nouvelle.

Nuageneuf a dit…

Bravo, mille bravos et bonne chance !

Fernand Chocapic a dit…

Les derniers seront les derniers, je ne l'ai pas lu, mais de prime abord, ce n'est pas vraiment une bonne nouvelle (je comptais beaucoup sur le fait qu'un jour, les derniers soient les premiers).

hisope a dit…

et voilà, c'est commandé.
Maintenant, guetter le facteur...

thoams a dit…

Merci à vous.
Mais si, c'est très bien de rester les derniers : on voit de loin.

Hisope a dit…

je l'ai gobé tout entier. Miam !

hisope a dit…

je le relis tout entier pendant que le vent écorne les boeufs, re-miam !

thoams a dit…

: )
Gaffe à l'indigestion ...

hisope a dit…

n'ayez crainte, je suis prudente, je l'ai offert à un ami.