4/04/2013

Licilàbas

Poser son cul
sur le crépis
d'un muret qui 
sépare l'ici
de là bas
et rester

3 commentaires:

L.D. a dit…

Laissons les terres lointaines
aux lointains

thoams a dit…

oui !

Douglas a dit…

La photo, le texte presque calligraphique ; tout est beau !