7/12/2013

Kerouac : Croyances et techniques pour la prose moderne

"- Carnets secrets noircis et pages sauvagement dactylographiées, pour votre propre plaisir.
- Soumis à tout, ouvert, à l’écoute.
- Essayez de ne jamais vous enivrer en dehors de chez vous.
- Soyez amoureux de votre vie.
- Ce que vous ressentez trouvera sa propre forme.
- Ayez l’intelligence d’un fol imbécile heureux.
- Exploser aussi intensément que vous le voulez (1).
- Écrivez ce que vous voulez, des tréfonds au fond de votre esprit.
- Les visions indicibles de l’individu.
- Pas le temps pour la poésie, mais exactement ce qui est.
- Des tics visionnaires qui secouent la poitrine.
- Accroché par la transe, rêvez de l’objet avant vous (2).
- Suppression des inhibitions de la littérature, de la grammaire et de la syntaxe.
- Comme Proust, soyez à la recherche du joint perdu  (3).
- Racontez la véritable histoire du monde dans un monologue intérieur.
- La perle des centres d’intérêt est l’œil à l’intérieur de l’œil.
- Écrivez pour vous-même, dans le recueillement et l’étonnement.
- Travaillez depuis la concision, moyennement, les yeux grands ouverts, en nageant dans la mer de la langue (4).
- Accepter la perte définitive.
- Croyez en les contours sacrés de la vie.
- Luttez pour tracer l’esquisse des flots intacts qui existent déjà dans votre esprit.
- Ne vous arrêtez pas pour penser aux mots, mais pour mieux voir une image.
- Gardez tous les jours la trace de la date ornée de vos matins.
- Pas de crainte ni de honte, dans la dignité de votre expérience, de votre langue et de vos connaissances.
- Écrivez pour que le monde lise et voie les photos exactes que vous prenez de lui.
- Un livrefilm est un film mis en mots, la forme visuelle de l’Amérique (5).
- Dans l’éloge des personnages, dans la désolation de la solitude inhumaine.
- Composition sauvage, indisciplinée, pure, venant du dessous, plus folle que meilleure.
-  Vous êtes un génie, tout le temps."

1) « Soufflez aussi profondément que vous souhaitez souffler ».
(2) « Accroché par la transe, rêvez de l’objet devant vous ».
(3) Jeu de mots ici : Teahead peut désigner de la marijuana et faire ainsi allusion au livre À la recherche du temps perdu. Mais  Teahead peut également être une contraction de Tea et de Ahead. Tea, le thé, ferait alors référence aux madeleines que Proust trempait dans son thé. Ahead of time désignerait alors un précurseur. Traduction alternative : « Comme Proust et son thé, soyez un vieux drogué précurseur de votre époque »
(4) Pithy (concis) middle (milieu) eye out (un œil sur qqc ou un œil ouvert) : Succession de mots juxtaposés sans cohérence grammaticale évoquant l’idée d’un élargissement progressif.
(5) « Un livrefilm est un film mis en mots, la forme américaine visuelle »
(6) « Écrivains et réalisateurs de films terrestres sponsorisés et financés par les anges au paradis ». Outre cette double interprétation possible, on note un jeu de mots ici : earthly, peut être un néologisme anglais signifiant terrestre (earth+ly) et/ou quelque chose de truculent (earthy).

Texte de Jack Kerouac, auteur américain, Belief & Technique For Modern Prose: List of Essentials » extrait d’une lettre de 1958 écrite à Don Allen. Version originale

retrouvé là

2 commentaires:

Éric a dit…

Tu penses à tout ça quand tu écris ?

Douglas a dit…

Merci ;)