12/21/2014

Quinze milliard d'années

Regarde ce bout de trottoir, gelé et noir comme la nuit, dur et sale comme le jour. Des couches de cendre et de temps, des cadavres de pierre, le sang en ébullition de l'intestin de la terre, du gaz du carbone, de l'hydrogène, quatre ou cinq merdes interstellaires mixées dans la marmite bouillante de l'univers. Une amibe qui s'en sort en se prenant pour un tyrannosaure. Un ver de terre qui invente dieu. Des montagnes de larmes et de sourires. Et nous voilà là, ici et maintenant, quelques millions de tonneaux plus tard, à crachoter la petite buée quotidienne en springtant derrière l'aube pour atteindre la cour d'école avant la fermeture des grilles et la fin de la récréation, avec encore sur le dos de la main la marque de rouge à lèvre du baiser que ta mère t'a laissé en partant. L'expansion toute entière de l'univers pendant quinze milliard d'années pour arriver à cet instant précis à cette course sur le trottoir gelé un matin pressé de décembre. Bin tu vois bordel de merde, ça valait le coup d'attendre.

Aucun commentaire: