12/11/2014

Ultime turbine

Engourdi frissonnant
tout englué
dans les cendres
froides du ciel
étourdi vacillant
son cri d'oiseau paumé
plumes glaires
sang au cul
dans l'indifférence figée
de l'hiver
un cri
c'est parfois
tout ce qu'il reste
pour se réchauffer


1 commentaire:

lacotevincent a dit…

"l'indifférence figée de l'hiver"
C'est jolie, ça me réchauffe.