9/15/2015

De finir ma vie déguisé en rivière



"J'ai décidé de ne plus rien décider,
d'assumer le masque de l'eau,
de finir ma vie déguisé en rivière,
en tourbillon, de rejoindre à la nuit
le flot ample et doux, d'absorber le ciel,
d'avaler la chaleur et le froid, la lune
et les étoiles, de m'avaler moi-même
en un flot incessant."
 
JIM HARRISON - Théorie et pratique des rivières.

3 commentaires:

Anne Le Maître a dit…

Affiché depuis des années au-dessus de mon bureau...

misquette a dit…

Histoires d'eau


Madame Guyon : « Elle tombe d’abîme en abîme, de précipice en précipice, jusqu’à ce qu’enfin elle tombe dans l’abîme de la mer, où perdant toute figure, elle ne se trouve plus jamais étant devenue la mer elle-même. »

Stéphane Mallarmé: « J’honore la rivière qui laisse s’engouffrer dans son eau des journées entières sans qu’on ait l’impression de les avoir perdues. »

Thézame BARRÊME /DOUTRELEAU a dit…

"Mes poèmes ! Soyez des fleuves !
Allez en vous élargissant !"

Victor Hugo

Merci pour ce blog Thomas Vineau dont j'avais entendu parler mais que je viens de découvrir. j'avais adoré votre "Ici, ça va" trouvé sur la table d'une maison dont on m'avait laissé les clés et découvrir le mystère un soir d'août où je ne savais pas exactement où j'allais dormir. J'ai pris le livre, déballé mon sac de couchage. Et les toiles d'araignée m'ont semblé plus légères.