9/25/2015

Derrière il y a la nuit


La vie cette sauvagerie 
dans le moelleux des draps
derrière il y a la nuit
 une langue rapeuse
sur nos petites plaies
museau chaud et mouillé
cherche pas 
laisse toi lécher

2 commentaires:

kwarkito a dit…

Texte et image vont tout à fait bien ensemble. J'aime beaucoup ce poème...

misquette a dit…

Laisse toi lécher...

L'Écriture

«Le plus difficile, c’est de se laisser faire »
C’est un Alexandrin classique puisqu’il a
Juste douze syllabes et une césure à
L’hémistiche, c’est-à-dire au centre du vers

Voilà pour la terminologie littéraire
Cette phrase est de Marguerite Duras
(Prononcer le « s » ici, il ne le faut pas
De sonnet ce texte perdrait son caractère)

Le sujet de cette pensée est l’écriture
Mais elle me rappelle une autre conjoncture
Jesus veut laver les pieds de Pierre. Par gène

Il dit non, le Christ lui conseille sans détours
De se laisser faire pour connaitre l’amour*
Il s’agissait aussi qu’une écriture advienne!