11/14/2015

L'oiseau qui ne sait pas détruire la nuit




Je ne sais comment 
me cacher
Mes ailes
sont trop courtes
pour recouvrir 
mes yeux
Ma tête 
ne s'enfonce pas 
dans la terre glacée
La lumière est
brutalité
Je n'ai nulle ciel 
où me blottir
et pas de force
pour haïr

1 commentaire:

misquette a dit…

Je suis cet oiseau blessé
Gisant sur le bitume
Immobile, hébété
Amas de plumes

Je suis cet oiseau stupide
Venu se fracasser
Contre ce mur translucide
Qu’est la réalité