3/24/2016

ça arrive...

Il arrive
certains instants
sans trop savoir
le pourquoi du comment
de devenir capable
d'une rencontre
alors le temps d'une lumière
d'un regard
de la page d'un livre
l'autre
devient
possible

5 commentaires:

misquette a dit…

Splendide. J'adore cette idée que nous tendons à ça, à "devenir capable d'une rencontre". Ce qui est paradoxale c'est que c'est la solitude, l'écriture, enfin je ne sais pas trop comment nommé ce temps, qui nous rend capable de ça. Ah ! Thomas, qu'il est bon de te lire !

misquette a dit…

N'est ce pas se moment que l'on dit poétique ?

misquette a dit…

Je l'ai mis sur mon blog. Je ne t'ai pas demandé la permission mais comme tu m'as répondu évidemment la dernière fois ou biensûr, je ne sais plus exactement, je me suis permis. Si il y a un problème je l'enlève évidemment, biensûr.

misquette a dit…

Rencontrer la poésie

« La poésie est dans la rue, dans le ruisseau, elle est tout à fait dénuée de hiérarchie, elle ne sait pas. Elle ne sait rien. Elle est le chant de notre ignorance. Elle ne connaît pas son homme, ni ses amours, ni ses idées politiques, ni ses ambitions sociales. Elle est ce qui est toujours là, dans nos jours et nos nuits difficiles… »

Georges Perros (Papiers collés II)

thoams a dit…

Sublime Perros merci Vincent