8/28/2016

Désolé - Daniel Darc


3 commentaires:

misquette a dit…

Dans ton livre sur les clochards célestes, à propos du mot debout que Daniel Darc emploie dans un de ses textes, tu écris que ce mot est ; "A graver dans la couenne du ciel", c'est très beau. Le mot "debout" me renvoie aussi à Charb qui disait sous la menace terroriste qu'il vaut mieux mourir debout qu'à genoux, je suis d'accord avec lui, c'est la meilleur façon de rester vivant. Encore une petite chose, tu termines ce portrait par "Amen", Thomas, y en a marre de Dieu ! :)

thoams a dit…

D'accord avec toi vincent. Pour préciser, le mot debout est extrait des Portes de la nuit Prévers pas Darc. Quant au Amen il fait référence à la foi protestante de Daniel Darc, pas à la mienne ;-)

misquette a dit…

Oui, je suis au courant des convictions de chacun, c'est juste un clin d'œil à un échange que nous avons eu ici même. Pour çe qui est de DD, comme tu l'écris toujours dans le même livre, je lui trouvais du courage de chanter des psaumes dans les festivals de rock, comme par exemple aux Eurockéennes, le public n'étant pas le même qu'au JMJ ! J'aimais sa liberté.