1/22/2017

Nos larmes ne changeront rien mais nous les pleurerons pour vous.

Nos larmes ne changeront rien mais nous les pleurerons pour vous. Vous écouter ne pensera pas vos plaies mais nous prendrons le temps de le faire. Trois sous, un sourire, une clope, une photo et même une prière si vous y tenez vraiment. Tout ça ne vous mènera pas bien loin mais nous vous les offrons bras ouverts. Ainsi nous ferons un pas de plus, ensemble, pour rester des hommes.

(Pour Semere, Mounir, Samiel, Sami et les autres enfants érythréens, pour émilie, Ariane, steph, et ceux qui les aident)

1 commentaire:

brigitte celerier a dit…

la buée des vitres, les traces de l'écureuil dans la neige... les notes perdues.. le plancton phosphorescent.. l'infini du faible