5/22/2017

Le temps d'un battement de cil


On croise des regards durs
des robes légères
de ces mensonges
que l'on fait plus à soi qu'aux autres
des blés verts et puissants
des enfants effrayés
un parfum qui s'échappe
et quelques rires
à l'aplomb des fleuves
ces souvenirs de certitude
la beauté impassible
des chevaux
avec minutie
et sans la moindre méchanceté
le vent balaye tout ça

Aucun commentaire: