7/18/2017

Le doux naufrage

 I’m sure I’ve reblogged this before, but day-um, I can stare at this all day!

pendant mon sommeil
au beau milieu d'un rêve
je composais un poème
puis je me réveillais
et tournais dans mon lit
en me répétant longtemps ces vers
moitié mantra moitié typhon
dans l'espoir de sombrer à nouveau
ce matin visage écrasé 
corps tordu comme après une tempête
ne me reste que ces vestiges
nous avons pataugé longtemps dans la nuit
jusqu'à éclabousser de noir les montagnes

2 commentaires:

kwarkito a dit…

c'est beau ce doux naufrage

misquette a dit…

Un somme, nenni !

On prétend souvent
que les poètes ne sont
que de doux rêveurs,

or l’angoisse empêche la
plupart d’entre eux de dormir.