7/08/2017

Un léger souffle

La piscine pour enfant, en forme de dinosaure, est passablement dégonflée. Tout comme le regard en forme de soupir du vieux chien alangui qui perd ses poils. Tout comme la lumière en forme de marteau mou de cet aprés midi de juillet. Ou la sauterelle qui ne saute plus dans les squelettes d'herbe brûlée. Ou ce poème qui traîne sa flemme sur la canapé. Et puis le téléphone sonne. Tu traverses le salon en courant, pieds nues sur le carrelage. Tes lèvres rouges comme tes ongles servent de guillemets aux fleurs bleues de ta robe. Tu es en retard pour un mariage. On vient te chercher. Tu disparais. J'attends que la voiture quitte l'allée. Un léger souffle soulève l'ombrelle. Me voilà seul, j'ai toute la place qu'il me faut pour faire glisser comme un glaçon entre mes dents le vent frais de tes lèvres rouges, de ta robe à fleurs bleues et de tes ongles vernis sur le carrelage d'un jour d'été.

1 commentaire:

misquette a dit…

Un rouge pour des lèvres vertes
Dans cette guerre maudite
Les enfants suspendent leurs balançoires aux canons des chars
Et le soldat offre à sa bien aimée un collier serti de balles
Dans cette guerre
Il y a aussi,
Un étudiant qui part à l’université dans un car de militaires
Ils sont tous si fort armés, si fort haineux
Sauf moi
Car mon arme est orpheline
Mon arme est ton rouge à lèvres
Avec lui
Je dessine les cartes
Je départage les pays.
Ahmad Quilich
Traduit de l'arabe levantin par Ghada Laghzaoui
Trouvé chez Stéphane Chabrière, Beauty will save the world

...
ans Poésie – libre, follement libre – l’univers serait boule morte. La poésie aux lèvres rouges : la potion magique pour guérir, peut-être, l’angoisse électrique de l’inconnu qui écrivit une certaine heure de fièvre sur les murs de Mai 1968 : « Y a t-il une vie avant la mort ? »

Extrait de Poésie urgente d'André Laude