2/19/2018

Inéluctable à table !

The Magic Roses (1906) dir. Segundo de Chomón.

On pourrait croire
que rien
n'a encore commencé
garder la nuit
comme une promesse
il est déjà trop tard
 vos respirations
deviennent des chuchotements
et c'est beau
aujourd'hui encore il y aura
des trucs à réparer
des trucs à  inventer
des feux à rallumer
et puis ces trucs que nos coeurs cachent
pour aller les chercher plus tard
dans la nuque des autres
nos muscles lancinants
nos histoires qui trébuchent
nos questions nos chansons
du pain et des mouchoirs
des choses dites trop fort
et d'autres trop doucement
l'aube est inéluctable
Tant mieux

1 commentaire:

misquette a dit…

Résurrection garantie.

Sinon, j'ai trouvé ce texte qui me rappelle le tiens par la référence à la nuque. Il parle aussi d'un magnifique tableau en rapport avec ce thème.

https://journalsouslasurface.wordpress.com/2018/02/12/la-meche-cest-la-croix-sur-la-carte-au-tresor/

Au cas où tu n'ailles pas jusqu'à ce texte dans lequel on trouve un lien vers le tableau, voilà le lien direct jusqu'à lui ; Vilhelm Hammershøi, Rest (oil on canvas)

https://www.theguardian.com/artanddesign/gallery/2008/jun/25/art.denmark#img-4


et si tu n'y vas pas non plus voilà mon vœu de bonne journée, remarque que dans tous les cas je te le donne. Et merci pour la poésie.