5/29/2018

Comme une fille triste


A fantômer au buffet de la gare grise du lundi matin. A toucher de mots maigres les paupières gonflées des voyageurs qui ne vont nulle part. Tout ce qu'il faut cracher. Café tiède du ciel. L'aube comme une fille triste. J'ai mis ma main dans son chagrin. Au milieu du béton, pelage de biche.

Aucun commentaire: