9/20/2020

On peut vivre comme ça

Je ne vais nulle part
ne cherche plus
m'assoie là
devant
pas loin
sans rien penser
un vent léger
balance les cheveux crus
des citronnelles
on dit qu'avec des grains de sucres
les fourmis bâtissent
des châteaux-forts
dans le ventre des choses
pendant que les serpents s'enlacent
comme des nœuds d'hiver
moi je ne vais nulle part
pieds nus dans les épines
je range
les jouets cassés de la veille
en attendant l'orage
on peut vivre comme ça
toute une vie
à ranger les jouets cassés de la veille
en attendant l'orage
le lierre vibre d'abeilles
l'ombre est jonchée de joie
le monde n'attend personne
pour courir à sa perte
contrairement à moi
je me cherche
vous êtes là
alors on rentre ensemble
sous les premières gouttes
argentées et grasses
de l'automne

Aucun commentaire: