9/18/2012

en termes de poussières


Je suis habité ce soir par des sentiments pour lesquels il n’y a pas de mots, et des faits qu’il faudrait expliquer en termes de poussières plutôt qu’en paroles.
J’ai examiné des petits bouts de mon enfance. Ce sont des morceaux d’une vie lointaine qui n’ont ni forme, ni sens. Des choses qui se sont produites comme des poussières.
Richard Brautigan (1935-1984) – Extrait de “La Vengeance de la pelouse” (1970)

5 commentaires:

Nuageneuf a dit…

Superbe.
Merci de nous faire partager ce choix.


Et plus généralement, merci pour vos poèmes et textes merveilleux qui font mes délices chaque jour depuis bien longtemps.

Éric a dit…

Je suis en train de lire l'énorme biographie de RB signée William Hjortsberg : "Jubilee hitchhiker, the live and times of Richard Brautigan" chez Counterpoint Press. Un régal ! Le bouquin fait 850 pages, format 19x26cm, et pèse 1kg300 !

Olivier Dalmon a dit…

Moi aussi… J'en suis vers 680 gr…

thoams a dit…

:)

Anonyme a dit…

I’m not that much of a online reader to be honest but
your blogs really nice, keep it up! I'll go ahead and bookmark your website to come back down the road. All the best

Take a look at my web-site: Discover More Here