1/13/2016

Gardons le rire joyeux de tout ce qui s'écroule


Gardons le rire joyeux de tout ce qui s'écroule l'accent d'une question le scolopendre en boule l'éclat du gel brulant la lymphe de l'azur les reflets et les ombres la douceur de l'usure Gardons l'hésitation de tout ce qui existe l'insubordination de tout ce qui hésite le tranchant de l'instant le claquement de lèvres les aubes toutes nues l'incertitude pure Gardons l'épi du coeur la tâche et la trébuche la grâce des maladresses la chape de faiblesse le sourire de l'idiot debout dans la fissure Gardons l'enfant qui tombe et qui goûte et qui tremble et qui trempe le doigt et ça pique et ça ri et la plaie est en vie.

4 commentaires:

kwarkito a dit…

Oui c'est une belle profession de foi peptimiste. J'aime beaucoup ce texte. Belle façon de commencer la journée

Astrid SHRIQUI GARAIN a dit…

oui ! Merci pour ces mots ! acidularité partagée !

misquette a dit…

http://www.escapeintolife.com/painting/yue-minjun/

Correspondance avec les tableaux de Yue Minjun.

Virginie Lou-Nony a dit…

Le pessimiste : Ça ne pourra pas être pire!
L'optimiste : Si si !