10/05/2017

Les poissons dorment les yeux ouverts

djinn-gallery:
“ Georges Méliès - “Éclipse de soleil en pleine lune” ”

Au beau milieu de la nuit 
quand tout finit par se taire
tu peux enfin commencer à entendre
ton propre vacarme

2 commentaires:

misquette a dit…

Tout est dans le "enfin" ou presque. Que ce soit ce poème ou le texte suivant, je craque encore une fois. Ca me donne envie d'écrire. La lecture appelle l'écriture. C'est au point que je me demande si parfois ça n'est pas pour écrire qu'on lis. Tu remets les mots à leur place, c'est ça qui crée un joyeux désordre quand on te lis.

dj duclock a dit…

CQFD
et il faut parfois chercher
un peu
pour trouver le bouton et
baisser le volume