5/05/2018

Les aventuriers de la couleur perdue



Dans la salle petits déjeuners de l'hôtel première classe près de la gare de Lyon, les chaises sont vertes et rouges et oranges. Sur les murs des tableaux de la fête des lumières entre des fenêtres aux palettes vert prairie encadrent les scintillements bleus d'un écran géant. Je compte pas moins de trente spots lumineux entre le buffet et le plafond et puis les machines à tropicana et à café brillent entre les frigos de mets plastifiés. Toutes les conditions photosensibles ont été optimisées pour nous aider à nous traîner d'hier à demain sans trop songer à toutes les couleurs que nous avons perdues.

1 commentaire:

misquette a dit…

Il vaut mieux dormir dehors.

https://www.youtube.com/watch?v=a9aBGkSCDAM