8/18/2022

Le rire des enfants

 


Ce n'est pas la première fois
que je me retrouve
gentiment ivre
à une heure du matin
devant un reportage télé
sur Renaud
je ne sais pas vraiment
pour quelle raison
je revis cette scène
le même canapé
la même nuit
les mêmes clopes
les mêmes chroniqueurs à la con
les mêmes images d'archive
Mitterrand Coluche
les clips des années quatre-vingt
les coupes de cheveux
les chansons
cette lumière cathodique
qui me parlent
je ne sais comment
de mes parents
de mon frère
de ma chambre
et du temps
assassin

8/16/2022

En Octobre paraitra Le Récit des Gouffres chez Le Castor Astral

  

En Octobre paraitra Le Récit des Gouffres chez Le Castor Astral, récit des origines et de fin des temps, de solitude et d'amour. Roman-poème troglodyte. Allégorie sur le pouvoir des mots, des histoires et de nos propres gouffres...


Randy Newman - Yellow Man

8/14/2022

Palais de justice Ricard

 


Palais de justice Ricard
Cœur de pigeon sur le trottoir
A 10h23 les cigares tremblent au bar tabac
Le vent promet l'orage
Nos ombres dansent derrière l'été
Des promesses
Encore des promesses
 
Qu'est ce que je gagne à marquer ce que je perds ?

Les trois plus grands chagrins du monde, éditions Pneumatiques

 


Les trois plus grands chagrins du monde 

Thomas Vinau

éditions Pneumatiques

collection d’OLP (Objets Littéraires Postaux)

 

Où il est question de trois histoires aussi banales que des coups de poing dans le ventre.

 » Ce pourrait être une autre histoire. Une petite histoire de rien. Le plus grand livre du siècle. Une histoire de rien. L’histoire d’un gamin et de sa mère. 

Les éditions Pneumatiques


8/10/2022

Une mouche sur une pomme

 Rien ne bouge encore

Que l'aiguille de l'horloge 

Une mouche sur une pomme 

Des tomates dans un bol

Dehors tout est trop jaune 

Et le ciel est trop grand 

Une guêpe agonise 

Dans la gamelle du chien 

Je la laisse mourir 

En faisant semblant 

D'être un homme 

Qui n'a pas peur 

Du temps

8/06/2022

Les nuits épaisses

 

Combien de nuits aux vapeurs épiques, de brumes disparues dans les brûlures de l'aube. Bien sûr nous brûlâmes, et c'était bon de ne rien vouloir comprendre. Deux choses pourtant savent forcer à apprendre ; l'amour et la douleur. Les nuits sont plus  longues à présent mais chaque instant partagé garde cette épaisseur, la consistance suave et pourpre de lèvres dans du vin. Le lendemain, les mots bistres tiennent, un peu lourds encore, tortueux toujours mais solides, bien plantés entre l'ombre et la lumière. Là.  Ici.  Maintenant. Ensemble. Au bord de ce qui est perdu et à l'orée de tout ce qu'il nous reste.

7/22/2022

Un truc comme ça quoi...

 On n'encule pas les mouches avec du vinaigre ! Un truc comme ça quoi...

"Un Faitnéant" Vinvent Van Gogh

 

 

"Un oiseau en cage au printemps sait fortement bien qu'il y a quelque chose à quoi il serait bon, il sent fortement bien qu'il y a quelque chose à faire, mais il ne peut le faire, qu'est-ce que c'est ? Il ne se le rappelle pas bien, puis il a des idées vagues, et se dit "les autres font leurs nids et font leurs petits et élèvent la couvée", puis il se cogne le crâne contre les barreaux de la cage. Et puis la cage reste là et l'oiseau est fou de douleur. "Voilà un fainéant", dit un autre oiseau qui passe, celui-là c'est une espèce de rentier."

Vincent Van Gogh, Lettres à son frère Théo, 1880, dans La nuit est une couleur, L'Orma éditions


7/21/2022

The Smile - Pana-vision (Official Video)

Love boat

 

Relou de meuf
Cons de gosses
putain de chaleur
enculés de voisins
chiés de cigales
casses-couilles d'oiseaux
saloperie de moustiques
saison de dingue
matin de merde
vie d'abruti
je vous aime

7/16/2022

Cui-cui

 

                                                                    (Franquin : Etudes d'oiseau pour le journal Spirou - Galerie OPA)

On dit que les oiseaux 
font cui-cui
mais moi un jour 
je me suis dit 
qu'ils faisaient plutôt 
oui-oui
oui à la vie quoi
mais en fait 
non-non
ces cons d'oiseaux 
ils font plutôt hi-hi
genre ils ricanent 
ils se foutent de nous
enculés d'oiseaux

7/15/2022

Horace Andy - Feverish (Official Video)

à quelle heure est ce qu'on meurt ?

 


à quelle heure est ce qu'on meurt
encore un jour sur terre
les liserons mon cœur
et les cornichons verts
je veux tout de l'instant
les moustiques les épines
les bruits de tronçonneuse
l'herbe jaune
les prunes molles les heures lourdes
je prends tout
les odeurs de vaisselle
les petites douleurs
les clopes de trop
je veux tout
je prends tout
les courges sont en fleurs
le monde brûle mon amour
nous avons la lenteur
le sucre et la sueur
nous sommes du bon côté
je m'ennuierai plus tard
on ne s'ennuie jamais
quand on souffre vraiment
l'ennui c'est du bonheur

7/11/2022

 

Il a cru qu'il avait une crise cardiaque
ce n'était que les ailes bleutées
de minuscules papillons dans la lumière
il a cru qu'il allait mourir
il était juste en train de vivre


7/10/2022

Vieux Coyote




Il est le conte.
Il est le conte que l’on s’invente et c’est lui qui nous invente.

Il joue. Et le monde est son jeu. Il triche. Et le monde est son mensonge. Il se moque. Et nous sommes sa moquerie.

Il s’appelle Coyote.
Vieux Coyote.
Coyote le Fou.
Vieille Bestiole Farceuse.

Nous sommes sa méprise. Sa farce. Nous sommes là pour qu’il se régale.
 Il n’écoute rien. Il n’écoute pas. Ne s’écoute pas. Ne se souvient pas.
Il n’apprend pas. Il fait tout et son contraire. Il fait rien et son contraire.
Il confond tout. Nous nous prenons  les pieds dans sa confusion.
 Et lui aussi.
Et nous tombons ensemble.

Il n’écoute qu’une unique chose
 Ses envies
Son ventre

Son sexe Son rire
Il met du désir partout   
Et du sens nulle part

Il invente pour détruire et détruit pour inventer. C’est un coquin.
 Il porte son sexe énorme, parfois les souris l’aident à le porter.
Il roule le monde et s’enroule dedans.
 Il marche dans les rêves, sur les routes, au bord des rivières, en haut des montagnes.  Se mange lui-même quand il a faim.
Se piège dans ses pièges.
 Nous piège dans ses pièges.

Il faut s’en méfier.
Il faut s’en rire comme il se rit de nous.

C’est lui qui a fermé les portes de la mort
C’est lui qui jongle avec ses yeux
C’est lui qui viole notre pureté   
Et vole notre désespoir

Il fait le mal pour faire le bien et le bien pour faire le mal.
 Il se trompe.
Il nous trompe.

Il est toujours là pour montrer à quel point on se trompe.



Il est l’histoire que l’on mérite.

Nous sommes  

sa farce.


(enlevé du Récit des Gouffres, et inspiré du mythe Amérindien du Vieux coyote évoqué dans Partition Rouge)

7/07/2022

Bonjour Thomas

 

Bonjour je m'appelle Thomas
j'ai acheté un lit
matelas et sommier
pour la première fois de ma vie
ça m'a couté un mois de salaire
un bras et un oeil
un voyage au Canada
ma fierté et ma foi en l'humanité
j'ai jamais aussi mal dormi
je suis une merde j'ai plus une tune
et je crois que la poésie sert à se confronter
aux grandes questions existentielles et politiques
de notre condition et de notre époque

7/06/2022

Démonstration


 Fais pêter
grouille
grouillonne
brouille
brouillonne
bouillonne
crayonne
cramouille
gargouille
gratouille
dépiaute
défrise 
démasque 
bidouille
branlouille
guilite
gribouille
papouille
ponponne
bousille 
démonte
remonte
redémonte
démone 
monstre
démonstre
souille
somme 
assome
suave
sauve 
pelotte
belote
et rebelote
fais pêter
...




Comme un poisson ...

 Si tu écris, tu peux te dire que les mots sont comme des poissons dans un aquarium. Tu peux en installer peu. Qu'ils s'épanouissent, se développent, grandissent jusqu'à prendre toute leur place. Tu peux en lâcher beaucoup, que ça bondisse, frétille, fricasse. Le but, dans un cas comme dans l'autre étant, bien entendu, de faire exploser l'aquarium.

Marcello &Co - Par Jean- Philippe Blondel, dans l'Est Républicain


Dans l'Est républicain, Jean-Philippe Blondel chronique joyeusement Marcello & Co
paru chez Gallimard, Sygne, en Mars dernier.
Mille Merci Jean-Philippe !
" Il nous mène vers des contrées intimes dans un monde qui est "un vaisseau rempli de frites, de verres de rosé, de flamants roses et d'infini" #magique

 

6/30/2022

 image

 Il n'est pas encore sept heures du matin
les ombres et les reflets ont des rires d'enfants
la mort est dans la salle de bain
elle se pomponne

6/29/2022

préventes éditions Pneumatiques - Les trois plus grands chagrins du monde de Thomas Vinau


 Chez les Editions Pneumatiques, une nouvelle fournée de beaux petits pneumatiques (Objets Littéraires Postaux) dont je fais partie arrive. Franz Bartelt, Charles Baudelaire, Yannick Jaulin, Daniel Mermet, René-Guy Cadou, "MaRo et Eponine", Benoît Fourchard et moi même. Rien que ça. Ils ont besoin de vous, de nous pour les préventes.https://fr.ulule.com/prevente-pneumatiques/ 

 Avanti mes ouistitis !

https://www.editions-pneumatiques.fr/

6/28/2022

Une vie d'abeille

 

                                                            (illu de Guillaume Trouillard, Welcome, édition de la Cerise)

 

 

 J'émiette le monde
dur et rassis
pour nourrir les oiseaux
je trempe nos grimaces 
dans le café chaud
je te garde une vie d'abeille
lourde de sueur 
et de lavande 
jusqu'à demain


La vie d'une abeille

 "

La durée de vie d’une ouvrière est variable selon les saisons. Environ 45 jours au printemps et en été, mais quelques mois pour les abeilles ouvrières naissant en automne ce qui leur permet de tenir tout l’hiver.

> Du premier au cinquième jour de vie : Agent d’entretien.
Elle nettoie les alvéoles avant que la reine re-ponde un nouvel œuf et réchauffe le couvain.

> Du quatrième au dixième jour de vie : Nourrice
Elle peut commencer à nourrir les jeunes larves de moins de 3 jours, puis les larves royales s’il s’en trouve dans la colonie avec de la gelée royale. Les larves d’ouvrières de plus de 3 jours sont nourries avec un mélange de miel et de pollen.

> Du huitième au quinzième jour de vie : Architecte
Elle construit et entretient les rayons de la ruche grâce aux glandes à cire de son abdomen. On peut entendre dire qu’elle est cirière.

Le saviez-vous ?
Pour qu’une colonie fabrique 100g d’alvéoles de cire, elle a besoin d’effectuer 8000 heures de travail et de consommer 1kg de miel.

> Du dixième au vingtième jour de vie : Magasinière
Son rôle consiste à stocker le pollen et le nectar dans les alvéoles.

> Du quinzième au vingt-deuxième jour de vie : Climatiseuse
Elle ventile la ruche, en agitant très rapidement ses ailes, de manière à y maintenir une température et une hygrométrie satisfaisante.

> Du vingtième au vingt-quatrième jour de vie : Agent de Sécurité
Elle monte la garde à l’entrée de la ruche pour en chasser tous les intrus, guêpes, papillons et même les faux bourdons à partir du mois d’août.

> Du vingt et unième jour jusqu’à la fin de sa vie : Butineuse
Elle ira de fleur en fleur récolter nectar, pollen et propolis. En 3 semaines elle peut parcourir environ 700 km pour rapporter les délices de la nature à la ruche.

Le saviez-vous ?
Une butineuse effectue de 10 à plus d’une centaine de voyages par jour selon la proximité des fleurs. "

 Famille michaud

6/27/2022

A la petite semaine

Le vent souffle
et les enfants vont à l'école
à moins que ce ne soit l'inverse
les enfants soufflent 
et le vent và l'école

The open door

 

                                        The open door 1910 Peter Ilsted (Danish, 1861–1933)

Avant

 J'aimais bien le cynisme 
avant
maintenant je préfère 
les liégeois au café 
et puis 
les cigares à la vanille 
et puis 
te regarder dormir