8/12/2018

Tu seras pas plus con après avoir lu ce poème


Eoraptor
est un petit
 prédateur
faisant partie 
des dinosaures
sauropodomorphes
 basaux
qui vivait 
en Argentine
il y a 230 millions
 d'années
probablement
un des plus ancien
 au monde
son nom signifie 
"Voleur d'aube"

8/08/2018

"Je ne suis fou que par le vent du nord-nord-ouest : quand le vent est au sud, je peux distinguer un faucon d'un héron" *



Le ciel se charge, ocre et pourpre, d'obscurité grondante. Lumière d'orage. Frémissements d'ombres. Tu parles du ciel alors que tu voudrais parler de toi. De ce qui gronde dans ton ventre. De ce qui couve. De tes regrets. De tes souvenirs. De tes absents. De tes mensonges ou de tes hontes. Correspondances grises. Dieu, cet insecte ivre qui te balance entre les tiges. Je ne crois pas en dieu sauf quand j'ai besoin d'avoir quelqu'un d'autre à haïr. Shakespeare soupire dans les nuages. L'explosion fraîche lavera quelque chose malgré tout. De toi, du ciel, de dieu, des ailes d'abeilles ou du sol sale. C'est du pareil au même. Demain c'est vivre.



* : Hamlet

Nouvelle en 3 lignes (Ternaire pépère) (12)

Après dix neuf heures de combat acharné
Entre l'étrusque borgne et le gladiateur masqué
l'empereur périt d'une insolation.

8/06/2018

PENSONZY !

Si tu y penses deux minutes c'est pas vilain de se rendre compte que la baleine bleue qui est le plus gros animal au monde et un des plus vieux, se nourrit de crevettes minuscules sans emmerder personne

8/03/2018

Amplement

Ce n'est pas une robe légère mais une moustiquaire. Pas la danse d'une dame blanche juste le vent qui tourbillonne. Pas plus qu'une aurore de diamant ou un tapis d'herbes dorées. Simplement un nouveau matin après la pluie d'une nuit d'été. La vie sous un ciel tranquille sans le moindre superlatif.

8/01/2018

Nouvelle en 3 lignes (Ternaire Pépère) (11)

Si l'univers était un micro-onde
quelqu'un venait de l'allumer en oubliant
sa petite cuillère dedans

7/31/2018

Comme un lundi - La Fosse aux Ours - Parution 23 aout 2018

Après Bleu de travail (qui sera d'ailleurs réédité pour l'occasion) voilà Comme un lundi qui pointe son nez chez les amis de La Fosse aux Ours et c'est toujours grande joie et belle fierté. Des proses d'amour et de rien pour mettre un jour devant l'autre. A paraître fin aout ...


"Sous ses semelles

De l’usure. Des questions. Des matins sans lumière. Des journées qui s’empilent comme des mauvais Lego. Nos yeux se rapprochent du sol. Parfois nos bouches restent closes et le silence court comme une petite lame de rasoir sur la langue que nous inventions. Nous en perdons l’usage, jusqu’au lendemain, quand un nouveau soleil grimpe encore sur les troncs. On se mouche. On s’embrasse. Il fait trop froid pour ne pas mettre un pantalon. La course recommence. Le bébé pleure. Il est bientôt sept heures. Tu me souris lorsqu’il te mord la joue. Tu me fais un café. Mes yeux demandent pardon. C’est lundi et on s’aime. Demain c’est septembre. Le temps nous marche dessus. Sous ses semelles une nouvelle semaine."

EAN13 : 9782357071339
ISBN : 978-2-35707-133-9
Éditeur : Fosse aux ours
Date de publication : 23/08/2018
Nombre de pages : 102
Prix : 15 Euros
Dimensions : 21 x 13 cm
 

 

7/30/2018

Alice


Lorsqu'elle parvint à sortir du tunnel, quelque chose avait changé. Les ombres gardaient des traits fins, le détail velouté de textures délicates. La jungle phosphorescente s'effaçait sous ses pieds. Disparaissait dans l'usure polie, douleur lissée, presque douce, du monde. Une brume de coton sauvage s'imbibait comme un pansement usé sur la plaie rose du jour. Etait-ce un jour d'ailleurs ? Un matin ou un soir ? Un horizon grignoté de pourritures en corolles discrètes ? Un début ou une fin ? Elle se tenait droite et belle dans les reflets de l'effacement. Admirant le crépuscule de sa réalité jusqu'à ne plus pouvoir distinguer le bord blessant des choses. Un mur d'un trou. Alors elle plongea à nouveau.

7/27/2018

Sont cons ces jeunes !

L'ombre fait sa belle
le vent lui roule une pelle
assise sur un muret là bas
les jambes légèrement écartées au soleil
je crois que la poésie
se fout de nous

7/25/2018

Petit joueur



 (The sun is down in the desert of White Sands National Monument. by Andreas Agazzi)



Fastoche d'être prêt à tout, mais être prêt au rien ...

7/24/2018

Tarente

Je mets au point
mes forces de tarente
j'esquive immobile
m'accroche
danse avec l'ombre
prêt à bondir
au bord du halo cru
paire d'ailes
vibrionnante
sous la langue

7/23/2018

Odezenne - Bonnie - Audio Officiel



"Quand la douleur tue la vie Et que le plaisir aime la chance Dans une époque sans ordre Le chaos est une évidence. Danser dans ce paradis Sans se soucier de l’errance C’est tourner comme une toupie Et faire le tour de sa panse. Dans les chameaux d’Arabie Il y a la couleur de la finance. Dieu est-il un marabout ? Dieu est-il une malchance ? J’ai écouté ce qu’on m’a dit Je dis toujours ce que je pense. Peser le pour et le contre Le nez au dessus de la balance. Les opinions ça varie Comme le prix de l’essence. Tu peux toujours brûler la ville Le feu n’éveille pas les consciences. J’ai une folle envie d’arrondir les angles Mais c’est pas jolie de grandir ma grande. N’écoute pas les cris la chair ou la cendre “Allah akbar” et puis ? Un avion à prendre. Ouaich c’est pas la crise, fuck les billets de banque ! J’écoute pas j’écris, y parle la mauvaise langue. Et c’est par là p’tit, détours dans les cordes Y a pas de paradis tout pour "Oh, my Lord"."

Odezenne 

7/22/2018

Le camp des autres - 10/18 -

En septembre,
on se garde la dissidence douce des forêts
dans la poche revolver. 
Merci 10/18 !

7/21/2018

VACANCES !!!

L'âme c'est dans les glandes

Réveillé trop vite
réveillé trop tôt
chaque petit matin
tes yeux pleurent
paisiblement
quelques larmes
tièdes et tendres
afin d'habituer
la matière
à la lumière
pour ton esprit
et pour ton coeur
le poème assure
la même fonction
vitale