2/07/2023

Sopico - Slide (Clip Officiel)

Le témoin

 Le vent qui remue les branches me fatigue
les volets qui claquent le bruissement des feuilles me fatiguent
les grandes brassées d'oiseaux libres qui nagent dans le ciel vaste me fatiguent
l'appétit du jour des poules des pigeons du moindre insecte me fatiguent
les rires et les cris des petits dans la cours d'école au loin me fatiguent
le ballet des voitures des vitrines qui s'allument des travailleurs qui triment  des feux rouges des feux verts me fatiguent
le gros rire fort du maraicher me fatigue
la mouche qui se cogne désespérément contre la vitre me fatigue
la musique des nuages me fatigue
le grand jeu du jour me fatigue
la démarche parfumée des femmes la joie des hommes l'élan la force des fleurs me fatiguent
les chiens qui aboient les renards qui attaquent les écureuils qui dansent me fatiguent
et l'abnégation des mères et le courage des pères et la puissance des enfants me fatiguent
les rires et les embrouilles les drames et puis la faim et le froid qui réveille et le petit cawa qui stimule le sang qui fouette me fatiguent 
et toute la sauvagerie et toute la douceur et toute la sauvagerie de la douceur et toute la douceur de la sauvagerie me fatiguent
et la gniac et la plainte et même ce vide bleu dans lequel il n'y a plus ni la gniac ni la plainte me fatiguent
le tic tac de l'horloge la souris qui creuse l'abime me fatiguent
je suis le témoin la main qui brasse et ramasse dans le vide l’œil à travers la vitre
vous êtes grand et l'instant est immense la vie est sans limite 
vous êtes l'aube qui se déploie et vous êtes magnifique
même nos peines même nos douleurs même nos mensonges
je suis là pour le voir 
mes yeux s'usent mon cœur s'usent mon ventre s'use mon esprit s'use et ainsi je suis vivant 
je suis béni d'être vivant je suis vivant d'être béni
je ne suis que le témoin la main qui brasse et ramasse dans le vide l’œil à travers la vitre
je suis le témoin du crime et du miracle de chaque instant
et c'est magnifique
et ça me fatigue



2/06/2023

Les secrets

 

Si les moquettes d'hôtel pouvaient parler
elles en auraient des choses à raconter
des passions des affres et des mensonges
des rêves des drames des tragédies
des poèmes et des romans de gare
de belles histoires
d'amour et de solitude
de richesse et de pauvreté
tous les secrets de l'humanité
dorment dans les couleurs délavées
du polyamide feutré

2/02/2023

Rencontre-Lecture Samedi 4 février, à 15h | Médiathèque Louis Aragon : Rosny sous Bois

 


 Rendez-vous samedi à Rosny-sous-Bois pour causer ceci cela avec Happy Bib

⭐Samedi 4 février, à 15h | Médiathèque Louis Aragon

☎️Renseignements et réservation : 01 49 35 38 77
Retrouvez toute la programmation d'Happy Bib :

1/31/2023

Le ventre du temps

 Depuis quelques semaines
j'ai moins de poème dans le ventre
ce n'est pas bien grave
je ne suis pas plus heureux
ni moins d'ailleurs
peut être que je digère mieux
un grand vide s'installe
blanc 
tranquille
entre moi et moi
entre moi et les mots 
entre moi et le monde
j'y dors chaque nuit profondément
dans le ventre du temps
j'y disparais placidement
est ce cela la sagesse
est ce cela mourir
est ce cela vivre
une disparition 
placide
moins de colère 
moins de peur
un feu qui couve 
tout doucement
et à côté un chien 
qui attend
 

1/29/2023

Au cul du loup


 

La lumière monte irréversible
dans le prisme des givres
c'est un arc en ciel magnifique
sur le bois pétrifié d'un gibet
elle fait de chaque
tache de sang
un paysage
elle met du violet dans l'abîme
elle ment comme un arracheur de néant
la lumière
les merdes sont des bronzes
les flaques des miroirs
les ruines sont dorées
la mort est argentée
elle nous gruge les plaies
même nous
on dirait qu'on brille
c'est dire
l'escroquerie sublime

1/27/2023

Q...

Je t'expresso 
tu me macchiato 
tu me junkfood 
je te happyhoor 
on se flunch 

(Guerasim du Q)

Ces mots traversent les frontières, anthologie, Castor Astral

 

111 poètes contemporains proposent des textes pour la plupart inédits. La plus jeune a 20 ans à peine, le plus âgé était centenaire. Tous partagent notre quotidien autour de la thématique corrosive des frontières. Leurs écrits sont d’une diversité et d’une richesse stimulantes. Ils offrent un large panorama de la poésie de notre époque.

Anthologie réunie et présentée par Jean-Yves Reuzeau
Avant-propos de Sophie Nauleau

L’anthologie Ces mots traversent les frontières publiée aux éditions LE CASTOR ASTRAL à l’occasion du 25e Printemps des Poètes est disponible en librairie à partir du 26 janvier 2023.

Ces mots traversent les frontières, anthologie, Castor Astral, 18 euros, 480 pages.

Avec la participation de :

Dominique Ané / Anna Ayanoglou / Adeline Baldacchino / Olivier Barbarant / Linda Maria Baros / Bartabas / Franz Bartelt / Rim Battal / Tahar Ben Jelloun / Claudine Bertrand / Zéno Bianu / Carole Bijou / Camille Bloomfield & Maïss Alrim Karfoul / Alexandre Bonnet-Terrile / Alain Borer / Nicole Brossard / Loréna Bur / Tom Buron / Laure Cambau / William Cliff / François De Cornière / Cécile Coulon / Charlélie Couture / Benoît D’afrique / Jean D’amérique / Seyhmus Dagtekin / Jacques Darras / Ludovic Degroote / Michel Deguy / Pauline Delabroy-Allard / Patrice Delbourg / Denise Desautels / Cyril Dion / Kim Doré / Ariane Dreyfus / Alain Duault / Joanna Dunis / Marie Étienne / Étienne Faure / Christian Garcin / Albane Gellé / Jean-Louis Giovannoni / Guy Goffette / Michelle Grangaud / Pierre Guénard / Eugénie Hersant-Prévert / Simon Johannin / Maud Joiret / Charles Juliet / Kent / Vénus Khoury-Ghata / Anise Koltz / Abdellatif Laâbi / Mélanie Leblanc / Yves Leclair / Yvon Le Men / Hervé Le Tellier / Sandra Lillo / Sophie Loizeau / Lisette Lombé / Bruno Mabille / Victor Malzac / Guillaume Marie / Jean-Michel Maulpoix / Anna Milani / Marie Modiano / Antoine Mouton / Anne Mulpas / Carole Naggar / Arthur Navellou / James Noël / René De Obaldia / Georges Oucif / Martin Page / Jean-Luc Parant / Serge Pey / Jean Portante / Nathanaëlle Quoirez / Aldo Qureshi / Suzanne Rault-Balet / Hortense Raynal / Jacques Rebotier / Florentine Rey / Elke De Rijcke / Blandine Rinkel / Jean Rouaud / Jacques Roubaud / Valérie Rouzeau / James Sacré / Anna De Sandre / Éric Sarner / Eugène Savitzkaya / Jean-Pierre Siméon / Pierre Soletti / Jean-Luc Steinmetz / Maud Thiria /Mila Tisserant / Gérard Titus-Carmel / Milène Tournier / Émilie Turmel / Laura Vazquez / André Velter / Jean-Pierre Verheggen / Laurence Vielle / Ludovic Villard / Thomas Vinau / Pierre Vinclair / Stéphanie Vovor / Marie-Hélène Voyer / Antoine Wauters

1/24/2023

"Condamnés à bramer des poèmes et des hypothèses" - Paul Valéry


"La pensée n’est peut-être qu’une bizarrerie de la nature offerte à une espèce, comme elle fait ces bois de ruminants rares ou disparus que l’on voit dans les muséums : armes ou parures si curieusement étendues, bouclées ou spiralées, ou si rameuses qu’elles sont plus nuisibles encore qu’inutiles à l’animal qu’elles couronnent.

Pourquoi pas ? Pourquoi non ? Notre tête est chargée de questions et d’idées qui se prennent dans l’enchevêtrement de la forêt des faits, et nous retient embarrassés, orgueilleux de l’être, condamnés à bramer des poèmes et des hypothèses, – fiers et désespérés. "

 Paul Valéry, mauvaises pensées et autres, 1941-1942

1/22/2023

Sans la moindre hésitation

 Dans le silence glacé
sans la moindre hésitation
tout doucement
tout doucement
la mousse
fomente 
sa forêt 


Marc André Hamelin: Tiny Desk Concert

La bougie

 Dehors le soir allume
sa lampe d'inachevé
sur la fatigue des choses
le froid tout cru
encercle la flammèche 
de nos fortunes de cocons
nos cocons de fortune
les ombres se rapprochent 
autour de la bougie
nous ne sommes plus 
que la petite pelote de souffle
passant de bouche en bouche
abeilles agglutinées
les ailes en couvertures
dans le tremblement noir
 nous nous tenons

 


1/20/2023

Insuffisant

Insuffisant
à l'école
en amour
en sport
j'étais un enfant insuffisant
adulte
père
amant
je suis un homme insuffisant
dans mes poèmes
mes romans
auteur insuffisant
je n'ai jamais eu
à me coltiner
à autre chose
qu'à mes insuffisances
peut être au moins cela
me préservera t il
rien n'est certain
de la suffisance

1/18/2023

JJ Cale - Magnolia

La cantoche


 

Une lune
une nuit
une vie
mange la lune qui luit sur l'horizon glacé
mange la lune
mange la nuit
mange la vie
mange de bel appétit tout l'horizon glacé
mon bel ogre d'enfant
mon beau cœur affamé
mange le temps qui passe sur l'horizon glacé
mange les nouvelles chaussures
le chemin de l'école
les phares des voitures
mange le Cid acte III
mange les gars qui te regardent trop
mange la fille qui ne te regarde pas assez
mange le son dans le casque
mange les rires mange l'ennuie
mange le mur sur lequel tu t'appuies
et le bon vieux couloir  
et la table et la fenêtre
mange l'appareil dentaire
mange la vanne mange le style
la voiture l'arrêt de bus les cris du stade l'odeur de cuisine
mange tout le temps qui passe sur l'horizon glacé
grosses bouchés sans mâcher
une lune
une nuit une vie
un matin de bahut
un jour de janvier
mange le en entier petit
gaspille ou ne gaspille pas
tout est à toi



1/13/2023

Les écureuils ne font pas le printemps

 

Il ne cherchait plus
il vivait blotti
dans sa queue
comme un écureuil d'hiver
et puis il avait suffit
d'un tour sous les réverbères de l'avenue
d'une petite musique
d'un mensonge du printemps
pour renoncer à renoncer
aimer une nouvelle fois l'amour
se tailler la moustache
et cogner contre chaque caillou du chemin
sa dalle d'étincelles

1/12/2023

La vérité

 

Je vais réveiller mon fils
dans la chambre sans lumière
il ouvre ses grands yeux brillants
et me dit
Tu as rajeuni
et c'est vrai
la vérité sort
de la bouche des enfants
dans le noir

1/09/2023

Viva la vida

“I hope that one day you will have the experience of doing something you do not understand for someone you love.”— Jonathan Safran Foer,“Extremely Loud and Incredibly Close”

La porte

 Avant 
je regardais le programme télé
et je me demandais ce qu'elle choisirait 
ou je me disais
tient ce soir elle va regarder ça
et cette simple pensée   
anodine
quotidienne
ouvrait une porte 
entre elle et nous
un passage spatio-temporelle
entre moi 
et mon enfance
maintenant cela n'a pas
vraiment de sens
je suppose qu'elle ne regarde plus rien
puisqu'elle est morte
ou qu'elle choisi ce qu'elle veut
elle a le bouquet câble-tnt-choix absolu
au paradis
mais je continue à me poser 
la même question 
et le passage spatio-temporelle 
perdure
la porte 
reste 
ouverte





extrait Le récit des Gouffres - Sagitarius A* - Thomas Vinau - Le castor Astral

 


 

"Un jour au fond de l'espace
une étoile était tellement lourde
tellement pleine d'elle-même
pleine comme mille milliers de soleils
qu'elle s'est effondrée
par son cœur.

Elle est devenue un trou
un puits sans fond
une bourrasque
en perpétuel éboulement.

Elle s'est mise à siphonner l'infini
non par le vide
mais par le plein
de son cœur.

Et rien de ce qui s'approchait d'elle
ne pouvait résister à sa puissance
d'attraction
et de disparition.

Et la toile
de l'espace
et du temps
se froissait
se pliait
se courbait
à son abord.

Et l'espace
y disparaissait
englouti.

Et le temps
y disparaissait
englouti.

Et toutes les matières
y disparaissaient
englouties.

Et toutes les lumières
y disparaissaient
englouties.

Engloutis
par son cœur
d'étoile
trop pleine.

L'étoile trop pleine de notre monde s'appelait Sagittarius A*.

Il y a un trou de cœur d'étoile trop pleine dans chaque monde.

Il y a un trou de cœur d'étoile trop pleine dans chaque ciel.

Il y a un gouffre de cœur d'étoile trop pleine dans chaque galaxie.

Il y a un point d'aiguille plus noir que tous les noirs, plus profond que tous les profonds, plus puissant que toutes les puissances, qui fait se tordre l'espace-temps, où tout peut disparaître et où tout peut renaître, dans chaque cosmos.

Et crois-moi mon enfant,
il y a un trou d'étoile trop pleine
prêt à tout dévaster
dans chaque être vivant."

Thomas Vinau, Le récit des gouffres
(P128-130)  
éditions Le Castor Astral

1/02/2023

Premier lundi de janvier

 Aujourd'hui
travail repoussé
déjeuner qui traîne en longueur
huppe fasciée dans le jardin
petit footing sans chrono sous le premier soleil de janvier
jeux avec les enfants et le petit chien
achat sans aucune nécessité
gaufres chocolat chantilly 
clope apéro
rien de rationnel
rien de rentable
rien d'indispensable voir d'utile
journée totalement perdue
autrement dit
totalement gagnée

12/31/2022

Los Chicos Tristes

Bonne année

 


 <3 Je vous souhaite de ne pas vous faire violer, séquestrer ou écraser, de ne pas crever du cancer ni de la maladie de charcot, de ne pas voir vos gosses mourir de faim ou votre femme de soif, de ne pas avoir à manger vos parents, de ne pas brûler ni finir noyer, de ne pas vous faire dévorer par une larve un rat ou un ours, de ne pas avoir à vous couper le bras au canif pour vous libérer d'une roche ni de vous ronger le pied pour vous extraite d'un piège à loup, de ne pas vous faire irradier par le cul, de ne pas tomber sans fin dans un gouffre, de ne pas vous faire balancer aux requins d'un hélicoptère, de ne pas vous faire crucifier, ni décapiter, ni gazer, ni enfermer dans une basse-fosse, de ne pas devenir fou, de ne pas confondre le remède et le poison, de ne pas vous insérer un obus dans le mauvais trou, de ne pas vous faire pondre des œufs qui vous bouffent de l'intérieur, de ne pas vous faire larguer dans le cosmos, de ne pas perdre en même temps le goût, l’ouïe et la vue, de ne pas vivre avec un tortionnaire, de ne pas faire de descente d'organe, de ne pas devoir ré-ingurgiter éternellement votre vomi  et de ne pas finir enterré vivant <3


Bisou bisou

12/30/2022

La chanson de rien

Les choses tout doucement
prennent leur densité d'aurore
une couche de nuit
une couche de temps
une couche d'argent

Le vieux monde abimé
saumon filant frileux
aux contours d'ombres roses
engourdi dépeigné
dégringole et se lève
d'un même geste
comme Little Némo

Aujourd'hui encore
le café sur la table
une brassée d'oiseaux pauvres
un chiot veut ses caresses
l'ombre portée de la main
dessine sur la feuille
sa chanson de rien
petit miracle gris "