7/24/2014

Une part pour Vincent

(Vincent Van Gogh, detail of View of Paris)

3 commentaires:

Vincent a dit…

"Pour un homme d'humeur sombre, cela fait parfois du bien de se promener sur la plage nue et de regarder la mer grise-vert, couverte de longues traînées de vagues. Mais s'il a besoin de quelque chose de grand, d'infini, - de quelque chose qui lui révèle la présence de Dieu - il n'a pas besoin d'aller chercher si loin; j'ai eu l'impression de voir quelque chose de profond, de plus immense et de plus grand que l'océan dans les yeux d'un petit enfant qui se réveille le matin et pousse des cris de joie parce que la lumière du soleil inonde son berceau. S'il existe sur terre un rayon d'en haut, c'est là qu'on peut le découvrir."

Lettres à Théo, 242N, p 241 Gallimard, l'imaginaire.

C'est très beau, très doux, très tendre comme ce texte, ça m'évoque la couleur d'une couette dans un berceau.

lacotevincent a dit…

Précision, C'est Vincent Van Gogh qui écrit à son frère Théo.

Éric a dit…

On reconnaît très bien la pyramide du Louvre en bas à droite.