12/23/2014

Chacun sa façon de hurler




































 (alvin-langdon-coburn)


"Au ralenti. Pas d'ouverture à l'horizon. Pas de respiration de secours. Attendre d'atteindre le printemps. il faudrait entailler les nuages. Tailler une brèche dans le ciel. Une issue de secours. Un endroit par où filer en douce. Trouver la faille et la creuser, comme Steve Mc Queen dans Papillon. Tenir le coup. Retenir les coups. Agrandir la brèche et se carapater dans le grand bleu du ciel. Joseph adorait ce film. Il adorait tous les films d'évasion. Quoi de plus universel qu'un film d'évasion? Chacun son injustice. Chacun son bagne. Chacun son tortionnaire. Chacun son Dustin Hoffman. Chacun sa façon de hurler: "bande de fumiers! Je suis toujours vivant!" 
 
Thomas Vinau - La part des nages - Alma éditeur

3 commentaires:

Babeth Babeth a dit…

Papillon aurait surement adoré la part des nages.

amichel a dit…

L' U bu du nuage... on nage... et merdre aux ennuis d'hiver

lacotevincent a dit…

La mienne c'est LET THERE BE ROCK !

http://m.youtube.com/watch?v=s3nEAmt5AZ8